L’éphéméride de Coveillas

Cette présentation chronologique permet de remonter le fil d’un parcours professionnel depuis la création de ce site en 2012. On y trouve des articles en forme de mini reportages, mais aussi, en explorant les dates les plus anciennes, des récits de vie individuels, professionnels ou familiaux issus des recherches en histoire sociale (ancien site de Perpétue, Histoire et Transmissions) .

12 mai 2019
Parcours et métiers
7 janv. 1970

Une scierie dans Belledonne

De 1957 à 1983, Jean- et Aimée Brunet-Manquat, née Brunet-Manquat-Cardaz, originaires de Tigneux à Champ Le Haut, ont exercé le métier de scieurs au Moulin de La Gorge à Sainte-Agnès. Ils occupaient avec leurs trois enfants l’ancien logement de meunier situé dans la partie du moulin appartenant à la commune riveraine de St Mury-Monteymond. Pendant l’hiver, Jean assurait le service de déneigement des chemins ruraux encore nombreux et creusés par les ornières des tracteurs. La scie étant actionnée par (...)
lire la suite
Parcours et métiers
7 mars 1945

Jean-Paul, "malgré nous"

En 1941, Jean-Paul avait dix huit ans et vivait à Strasbourg avec ses parents, bouchers, rue Geiler. L’Alsace avait été annexée par l’Allemagne. Bien que sa mère Lucie ait tout tenté pour négocier son exemption, il avait décidé de ne pas se cacher et avait été enrôlé dans l’armée allemande puis envoyé en garnison de l’autre côté du Rhin où il a suivi une formation de chauffeur. Avec un camarade il a voulu faire le mur pour passer Noël avec sa famille. Ils ont été attrapés et envoyés en première ligne sur le (...)
lire la suite
Parcours et métiers
5 févr. 1910

Entreprises et familles

Travaux publics, facteur, serrurier, boucher... Ouvriers du bâtiment Les récits transmis d’une génération à l’autre, les photos conservées dans les archives familiales, parfois anonymes et sans annotations, témoignent du travail partagé, et des investissements familiaux qui ont contribué à l’histoire régionale, économique et sociale. Ci-contre, dans le Val d’Argent, Haut-Rhin.
lire la suite
Parcours et métiers
13 févr. 1890

Camille et Alfred, deux frères

Alfred Gandilhon A la fin du XIX° siècle, Camille et Alfred étaient les fils d’un paysan à La Vigerie dans le Cantal, dernier village avant d’atteindre le Puy Mary depuis le bourg de Murat. Le bout du monde encore aujourd’hui. Théodore Gandilhon Le père, Théodore, « un paysan qui avait des lettres », était aussi géomètre. Veuf et sans enfant il avait épousé en secondes noces Adeline Ladreyt, fille d’un marchand drapier de la Drôme qui lui donna deux garçons. C’est Alfred le cadet, époux (...)
lire la suite